Expositions

Le Centre d'Art Hugo Voeten présente du 24 avril au 30 juin 2015 Memoridermata, la nouvelle exposition solo de l'artiste italien Aron Demetz. L'exposition est ouverte du lundi au samedi de 13h30 à 17h00. Tarif: 5 euro / 3 euro (+65, -21, étudiants/enseignants). 

L'exposition est ouverte le vendredi 15 et le samedi 16 mai 2015, de 13h30 à 17h.

MEMORIDERMATA

Le Centre d'Art Hugo Voeten organise du 24 avril au 30 juin 2015 Memoridermata, la première exposition individuelle d'Aron Demetz en Belgique. Plusieurs œuvres de l'artiste italien figurant déjà dans la collection Hugo Voeten, l'organisation de cette exposition apparaît comme la suite logique du soutien apporté à son activité créatrice.

Aron Demetz recourt à des techniques traditionnelles de la taille du bois pour donner naissance à des sculptures à taille humaine. Le processus de transformation du bois est un aspect fondamental de l'esthétique de Demetz. Dans son travail, le sculpteur explore les possibilités et les limites du bois en tant que matériau et célèbre sa texture et sa transformation en recourant à divers procédés. Ses figures humaines simplifiées et abstraites sont à ses yeux autant de personnifications du bois lui-même. Demetz prête ainsi aux différentes essences de bois la capacité à porter leur âme individuelle. Cette vision, conjuguée à la description de la figure humaine dans des postures classiques ou tout au contraire peu communes voire étranges, se matérialise dans des sculptures à la présence physique imposante rappelant notre lien avec la nature autant que notre éloignement d'elle. De nombreuses œuvres de l'artiste ont pour sujet la blessure, la respiration ou la métamorphose. Elément central de l'exposition, la grande installation sculpturale Memoridermata est un bel exemple de cette superposition de thèmes.

Demetz use souvent d'une technique traditionnelle de taille du bois mise au point au XVIIe siècle dans le Tyrol méridional. L'emploi de cette technique lui permet de donner naissance à des figures expressives et poétiques. Il n'hésite cependant pas à appliquer d'autres procédés essentiels comme l'utilisation du feu et d'une résine naturelle. Prélevée directement sur des arbres du Val Gardena, la résine est appliquée sur les sculptures et se transforme lentement en un ambre transparent dont la couleur typique et la texture renforcent la sensation de vulnérabilité des figures. Les sculptures gagnent ainsi en matérialité lorsque l'ambre est déversé sur les têtes des personnages. Par ailleurs, Demetz utilise parfois le feu pour noircir les surfaces de ses œuvres et les craqueler. Employé symboliquement, le feu purifie alors littéralement ses sculptures et figures.

Dans certains projets plus récents, Aron Demetz a volontairement rejeté les interventions manuelles pour explorer la neutralité non expressive de l'ordinateur. Un nouveau type de sculpture apparaît ainsi, révélant des figures glaciales et presque inhumaines. La coupe primitive du bois, expressive, fait place à un processus mécanique appliqué à l'ensemble de la surface des sculptures. L'épiderme des nouvelles figures présente des excroissances virales et des champignons sortent des corps. Dans Memoridermata l'artiste utilise un procédé de fraisage assisté par ordinateur. L'emploi de cette technique permet d'obtenir des surfaces parfaitement polies ou, tout au contraire, de faire émerger la fibre du bois de la peau et des membres des personnages, comme une fourrure.

Né en 1972 à Val Gardena dans le Nord de l'Italie, Aron Demetz a étudié la sculpture à l'Ecole d'art Wolkenstein ainsi qu'à l'Académie des arts plastiques de Nuremberg. De 2010 à 2013, il a enseigné la sculpture à l'Académie des Beaux-Arts de Carrare en Italie. Sa présence dans le Pavillon italien de la 53e Biennale de Venise lui a permis de gagner une reconnaissance internationale. Des expositions monographiques de son travail ont été organisées au PAC Milan, Italie et au Hans Arp Museum, Remagen, Allemagne. Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections privées ainsi que dans diverses collections publiques internationales comme celles du Museo Daetz-Centrum, Lichtenstein, Allemagne, Museo Trauttmansdorff, Merano, Italie, Museo Omero, Ancona, Italie et Museo Ladin San Martin De Tor, Bolzano, Italie.